Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » » » » Dévaluation du F Cfa: Les graves révélations...

Dévaluation du F Cfa: Les graves révélations de Jean Paul Dias et le supposé « deal » entre Macky et Macron…

2017-08-02T16:53:14+00:0040 Partages

Manko taxawu sénégaal a fait face à la presse ce mercredi 02 août. Occasion saisie par Jean Paul Dias, de revenir sur « l’accord » entre Macky Sall et la France concernant la « dévaluation » du Franc Cfa. Selon Dias-père, le chef de l’Etat aurait promis à Emmanuel Macron de le faire après les élections Législatives. Prenant à témoins ses relations proches du dossier.

« Ça a commencé avec l’Afrique centrale. Vous savez que tous les pays francophones qui appartiennent au CFA et qui sont dans l’Afrique centrale ont du pétrole, sauf la République centre-africaine. Le prix du pétrole est tombé de 100 jusqu’à 30. Donc les revenus ont baissé. Mais quand ça a baissé, ils ont continué leur ‘standing’. Et quand il n’y avait plus d’argent, ils ont tiré, exagérément, sur les réserves de la banque centrale. Au point, il y a à peu près 6 ou 9 mois maximum, qu’une réunion s’est tenue à Yaoundé en présence de Mme Christine Lagarde, Dg du Fmi et de M. Sapin, ministre des Fiances de la France« , précise-t-il à l’entame de ses propos.

Il poursuit: « Ils (Christine Lagarde et M. Sapin) leur ont dit, ou bien c’est des restrictions ou bien c’est la dévaluation. Ils se sont engagés à restructurer, à gérer mieux. Ils n’ont pas pu à cause des habitudes. Et c’est ce qui explique que, dès que Macron a été élu président, il a reçu, immédiatement, Alassane Ouatara et Macky Sall, les deux locomotives de l’Afrique de l’Ouest. Et le problème de la dévaluation a été mis sur la table« .

Des révélations très graves qu’il assure, en aucun doute, « ne sont pas des élucubrations« , car, rappelle-t-il, il fut membre du conseil des ministre de l’Uemoa, avant de siéger à la Banque centrale, mais aussi membre du conseil des ministres de la zone franc.

« Donc je vous parle en connaissance de cause. Et j’ai encore des relations dans certains milieux français. Ce sont ces milieux là qui me l’ont rapporté, quand j’étais au mois de juin, à Paris« .

Les même relations qui lui certifient que des discussions ont eu lieu entre Macron et Macky Sall. «  Macky Sall a été reçu, il était dans un jardin. On n’a jamais reçu le président du Sénégal de cette façon là et c’est là qu’il a dit, soutenu par son ministre des finances, qu’il fallait lui laisser le temps, c’est à dire, après les élections législatives. Quel était le deal?« , se demande-t-il.

« Ou bien vous, Afrique de l’Ouest, c’est à dire nous autres, on fait un prêt (Jean Paul Dias: parce que nous avons des réserves, plus de 500 milliards de réserves au moins, à l’Afrique centrale, moi personnellement je ne suis pas d’accord parce qu’ils ne vont jamais nous rendre cet argent), ou bien c’est la dévaluation.  Alors, Macky leur a demandé: ‘naniou deugg balle bi, beu élections yi passé’ (laissez moi le temps jusqu’après les élections). Et bien s’ils (Bby) gagnent ou si on les laissent tranquille, ils vont mener le pays à la dévaluation« , tonne Jean Paul Dias.

Sur ce, le leader du Bcg de souligner que nos dirigeants n’en ont rien à faire car, « les 8 milliards et autres milliards volés, ils les ont déjà fait passer à l’extérieur. Et ils seront beaucoup plus riches. Et depuis le temps que je le dis, personne ne nie. Il y a au Sénégal, maintenant, des forces d’argent qui sont derrière Amadou Ba et qui poussent à ça, qui veulent coûte que coûte qu’il gagne pour qu’il reste ministre des Finances ou bien même Premier ministre. Parce que Mouhamed Boun Abdallah Dionne va quitter sa primature« , révèle-t-il.

Selon M. Dias, le Premier ministre ne voulait même pas battre campagne « parce qu’il est malade« . « Il voulait partir, on l’a forcé à rester. Alors on est dans la paranoïa: coûte que coûte il faut que tu gagnes  pour avoir la légitimité de rester ministre des Finances, ou Premier ministre pour mener à bien la dévaluation« , regrette Jean Paul Dias.

Annonces
Annonces

17 commentaires

  • lux
    02/08/2017 05:28

    aucune cohérence dans ces propos, moi je ne crois que ce qui est officiel. SAINT THOMAS.

  • mbaye faye
    02/08/2017 05:33

    pourquoi atendre aujourd’ui pour en parler alors depuis juin

  • sama+waadji
    02/08/2017 05:33

    kone dé waarou naniou!!!!

  • Moustapha+ka
    02/08/2017 05:36

    Mercie mr diaz

  • taphiser
    02/08/2017 06:03

    je crois que c’est héréditaire.

  • gora babou
    02/08/2017 07:10

    doumanila dedeet dh Lou wer ngä waxx

  • cliffbams
    02/08/2017 17:48

    réstez la bas parler des anneries au lieu de trouver des programme vous prenais les sénégalais pour des cons en plus qu’est ce qui nous a l’afrique centrale a ce que je sache les réserves de l uemoa ce chiffres a 8000 a 12000 milliards donc je mal comment on pourrais nous dévaluer et toi tu vas pas l’exemple de voleur 1 PDG de 1 mois demi a IPRES donc tais toi bye

    • diazpere
      02/08/2017 20:37

      @clif. Tu as raidon. Encore une fois de plus, Pa diaz analyse très mal les situations. Mauvaise analyse qui n’est pas loin d’un très gros mensonge.

  • ss
    02/08/2017 18:05

    Puisque notre président a comme modèle Abdou Diouf c surprenant de revivre l époque de Ndiool Tally avec toutes ses galères

  • bibi
    02/08/2017 18:06

    Il faut ecouter 1 personne normale.

  • Sy
    02/08/2017 18:17

    Il a parfaitement raison c’est sur la table d’Emmanuel macron ceux de l Afrique central leurs monnaies sera dévaluer et ceux de l’Afrique de l’Ouest la monnaie sera réévaluer qui veut dire en se moment 1€ est égale 655 environ mais quand sa rentrera en vigueur 1€ sera égal à 500 fcfa au lieu 655f CFA actuel donc on sera perdant. Ayons notre propre monnaie pour éviter cela

  • kao
    02/08/2017 18:23

    senegal mo nekh

  • DIOLA
    02/08/2017 18:30

    TEL PERE TEL FILS REW AK FEN REK

  • Mr.M L Seck
    02/08/2017 18:38

    excellent et Merci,Alors vrais ou faux ,tout le peuple intectuel ou non vous etes avertis ,si c’est vrais que le tout peuple entier prend sa decision ferme sur son gouvernement pour l’interet vital de la Nation et de la generation future, pas les absurdities du jeune macron dicte par ses papas qui ont ruine l’afrique,introduire la corruption, la pauvrete,la famine,enfin l’exode rurale des riches cerveaux Africans et de leurs resources au profit de ce pays sur tout la France (son gouvernement ) car son peuple est innocent.

  • verite
    02/08/2017 18:56

    Qu’on soit partisant de bby ou non on sais que macky est la pour l’interet dela france. Il ne fait que defendre les interet de la fance

  • pf
    03/08/2017 02:11

    diaz père tu n’est pas digne c’est pour cela k le pays ne veulent plus les politiciens aujourd’hui avec abdou Diouf demain avec maky après demain avec khalifa sans oublié Abdoulaye Wade tu n’est pas un exemple toi est ton fils rentré chez vous est nous laisser en paix s’il vous plait

  • antinafekh
    03/08/2017 03:04

    on verra bien d’ici quelques mois s’il dis la verite ou pas
    c’est simple

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces