Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » » Détournement dans la commune de...

Détournement dans la commune de « Bokidiawé », les femmes réclament leur fonds et menacent de saisir l’Ofnac

2017-05-15T13:00:10+00:00115 Partages
Annonces

Consternation dans la commune de Bokidiawé, les femmes de cette commune ne savent plus à quel saint se vouer. La cause, le détournement de leur financement, estimé à 20 millions F Cfa, par l’équipe municipale. Dans un communiqué parvenu à Senego, la coordination des jeunes de l’Alliance pour la République (Apr) de cette localité est montée au créneau pour dénoncer cette forfaiture. Ils menacent de saisir l’Onac avant de porter plainte contre la municipalité.

600 millions de FCFA, c’est la somme octroyée aux groupements de promotion féminine de la région de Matam, par le ministre délégué chargé de la micro-finance et de l’économie solidaire, Moustapha Diop. Ces fonds sont destinés à financer des projets comme l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’industrie et l’artisanat, entre autres, pour les femmes de cette localité. Ces dernières ont bénéficié d’un montant de 20 millions qui doit être réparti entre les 47 (GIE) de femmes des 40 villages et hameaux constituant cette collectivité.

« L’équipe Municipale dirigée par Monsieur Kalidou Wagué a décidé, d’une manière unilatérale et dans la plus grande opacité, de répartir cette somme de 20 millions entre cinq femmes qui leur sont proches et fidèles, au détriment de l’ensemble des autres qui ont, pourtant, tous déposé leurs dossiers et ont fait le déplacement à Matam lors de la venue du Ministre« , dénoncent les jeunes « apériste », dans le communiqué. Une situation qui n’a pas manqué de créer une révolte chez ces femmes. Laissées en rade, elles se sont vues berner. Elles exigent une répartition équitable entre tous les groupements.

« Une marche pacifique relayée par plusieurs médias locaux et nationaux a été organisée par les femmes de la commune de Bokidiawé, le 2 mai 2017, avec dépôt d’une protestation auprès de l’adjoint au maire qui était le seul présent. Aussi, une rencontre a eu lieu avec le sous-préfet de la zone, le jeudi 11 mai 2017. A ce jour aucune suite n’a été donnée à cette affaire et le maire de la commune se mure dans un silence dédaigneux« , poursuivent ces jeunes, révoltés par un tel acte des autorités municipales.

Sur ce, ils interpellent le ministre délégué chargé de la Micro-finance et de l’Economie solidaire, Moustapha Diop, et « l’ensemble des autorités administratives et politiques de la région de Matam« . Elles exigent que le financement destiné  à l’ensemble des femmes de la commune de Bokidiawé soit « immédiatement remboursé« . A défaut, de porter plainte auprès de la justice avant de saisir l’OFNAC « pour que lumière soit faite dans cette affaire« .

« Par ailleurs, nous déplorons l’attitude de l’équipe municipale qui, à moins de trois mois d’une échéance électorale capitale pour notre parti, pose des actes de nature à semer la division dans nos rangs« , regrettent les « matamois ».

Articles connexes

Un commentaire

  • babacar diatta
    15/05/2017 13:07

    toujour les politichiens détournement ses salopars bandit es ce que on peut ce debrasser de ces voleur après dou moudiou fen

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces