Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Détention et usage de chanvre indien : Une pensionnaire de l’equipe nationale de handball et quatre de ses amies à la barre

Aliou FAMA Aliou FAMA 2014-05-01T10:44:16+00:00 Partages
Détention et usage de chanvre indien : Une pensionnaire de l’equipe nationale de handball et quatre de ses amies à la barre
Annonces

En détention depuis le 14 avril dernier pour possession et usage de chanvre indien, Ndèye Khady Diop, Absa Mbaye, Seynabou Ndiaye, Ndèye Coumba Camara et Marie Niang ont finalement comparu hier à la barre des flagrants délits. Cependant, elles devront prendre leur mal en patience avant d’être édifiées sur leur sort, suite au renvoi du délibéré au 4 mai prochain.

En effet, les filles ont été interpellées dans la chambre de Ndèye Khady Diop, par ailleurs joueuse de l’équipe nationale de handball. Cette dernière avait convié ses amies chez elle pour déguster un mets. Mais l’ambiance festive dans la chambre de la pensionnaire de l’équipe nationale de handball, transformée en discothèque, avait viré au tapage nocturne et troublait le sommeil des voisins.

C’est ainsi que l’épouse du maître des lieux a fustigé le comportement des jeunes filles. Toutefois, cette remarque, loin de les raisonner, a débouché sur une vive altercation entre les fêtardes et la maîtresse de maison. C’est sur ces entrefaites que les éléments de la police de la localité ont été alertés. Après que les filles ont été conduites manu militari à la police de Golf Sud, les limiers sont revenus sur leurs pas.

Un retour plutôt fructueux car les policiers ont trouvé dans la chambre de la pensionnaire de l’équipe nationale de handball qui abritait la «fête», un cendrier avec des mégots et des résidus de chanvre indien. Ainsi, arrêtées suite à une altercation, les filles ont été inculpées pour détention et usage de chanvre indien, avant d’être placées sous mandat de dépôt.

Dans sa déposition, la principale mise en cause, en l’occurrence Ndèye Khady Diop avait reconnu les faits avant de révéler qu’elle tirait sur de l’herbe qui tue pour parfaire ses performances durant les compétitions. Toutefois, à la barre, cette dernière a changé son fusil d’épaule pour revenir sur ses déclarations à l’instar de ses co-prévenues. Les mises en cause ont toutes indiqué qu’elles ont été interpellées suite à une altercation avec l’épouse du propriétaire de la maison.

A les en croire, cette dernière les accusait du vol de ses bijoux en or. C’est pourquoi, elles ne comprennent toujours pas le délit de détention et usage de chanvre indien pour lequel elles comparaissent. Ndèye Khady Diop de révéler que ce n’est qu’au troisième jour de leur arrestation qu’elles ont été informées de ce nouveau chef d’inculpation.

Cependant, malgré ces allégations de vol de bijoux, la victime n’a jamais comparu et n’a même pas été convoquée à titre de témoin. Devant le juge, seules Seynabou Ndiaye et Ndèye Coumba Camara ont reconnu leur penchant pour la …cigarette qu’elles ont d’ailleurs conjugué au passé. La handballeuse, interpellée sur la présence du cendrier et de la drogue dans sa chambre, a contesté l’existence même dudit cendrier. Me Padonou a plaidé la relaxe. Pour l’avocat, la seule constante dans ce dossier c’est l’altercation, car aucune des filles n’a été trouvée en possession de chanvre indien.

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL