Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » Destruction de panneaux publicitaires :...

Destruction de panneaux publicitaires : Barethélemy Dias refuse de répondre à la convocation de la police.

2015-06-24T09:20:31+00:00 Partages

Il y a quelques jours Barthélemy Dias, le maire de Mermoz-Sacré-Coeur avait, en compagnie de quelques agents de sa municipalité, détruit des panneaux publicitaires qui se trouvent sur le territoire de sa commune. Le collectif des propriétaires de panneaux publicitaires a porté plainte pour destruction de biens appartenant à autrui et vol.

Hier,  six des plaignants ont été auditionné par le commissaire Ibrahima Diop de la sûreté urbaine. Il a aussi entendu des agents de la mairie de Mermoz Sacré-Coeur. Le maire Barthélemy Dias qui a été convoqué a refusé de déferrer à cette convocation. Il se réfugie derrière son immunité parlementaire.

“Quand une convocation est illégale, on n’y répond pas. Il se pose un problème de forme. Barthélémy Dias est un député. On ne peut pas le convoquer sans respecter certaines règles. Autre chose qui est grave, on ne peut pas remettre en cause le pouvoir des collectivités locales. L’affaire des panneaux publicitaires relève des collectivités locales, non de la police judiciaire. Sauf si on veut nous faire croire que c’est à la police de contrôler les pouvoirs du maire”, martèle un de ses avocats dans les colonnes de “L’As”.

L’avocat rappelle que l’article 61 de la Constitution dispose qu’ “aucun membre de l’Assemblée nationale ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté en matière criminelle ou correctionnelle qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale dont il fait partie (…), sauf en cas de crime ou délit flagrant”.

Une source policière rétorque dans “L’As” qu’on ne peut pas se réfugier derrière son statut (de député) pour refuser de répondre à une convocation. Dans tous les cas, note ce policier, il y a une procédure prévue dans ce cas de figure et les autorités prendront toutes leurs dispositions pour que l’affaire aboutisse.

Déjà la police a arrêté et placé en garde à vue cinq agents de la mairie de Mermoz-Sacré coeur. L’entrepreneur, fils du milliardaire Yoro Basse, qui a gagné le marché de la démolition, a lui aussi été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat central de Dakar.

L’As.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Marsene
    24/06/2015 10:43

    Il faut tous les mettre en niouf fils de milliardaire ou badola On sen fiche injustice c pas bien

  • dia
    24/06/2015 19:42

    ce barthélemy se croit supérieur a tout le monde

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL