Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » Défense des droits de l’Homme : L’œuvre du...

Défense des droits de l’Homme : L’œuvre du juge Kéba Mbaye citée en exemple

2017-06-07T16:08:03+00:0026 Partages

Un colloque international sur la vie et l’œuvre du juge Kéba Mbaye s’est ouvert hier à Dakar. Cette rencontre scientifique réunit d’éminents universitaires, magistrats nationaux et internationaux en vue de promouvoir les valeurs d’éthique et de solidarité de cette grande figure de la magistrature sénégalaise.

« Kéba Mbaye, une figure de Justice ». C’est autour de ce thème que porte le colloque international sur la vie et l’œuvre du juge Kéba Mbaye. Co-organisé par la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Ucad, la Fondation Kéba Mbaye et l’Institut des droits de l’Homme et de la paix (Idhp), ledit colloque réunit à Dakar d’éminents universitaires, magistrats nationaux et internationaux, défenseurs des droits de l’homme, entre autres.

Selon le Doyen de la faculté, Pr Mamadou Badji, ce colloque vient à son heure. Il se déroule dans un contexte où il permettra aux participants de réfléchir, mais surtout de revisiter les ouvrages de ce juge émérite qui s’est beaucoup investi pour la promotion des droits de l’Homme et du droit constitutionnel. Au-delà de sa maîtrise du droit, le juge Kéba Mbaye constitue « une pensée » qu’il importe de vulgariser.

L’ardeur au travail, le culte du service bien fait, celui de rendre compte, le respect de l’éthique, entre autres, s’inscrivent dans cette perspective. D’où l’intérêt de cet hommage que lui rendent ses pairs pour service rendu à la magistrature. « Le juge Kéba Mbaye a marqué de son empreinte l’évolution de la justice par des réformes hardies », a soutenu le Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Ucad.

A l’en croire, la multiplicité des thèmes qui seront débattus pendant ces deux jours du colloque témoigne du caractère multidimensionnel de l’homme et édifieront sur tous les combats que le juge a menés tout au long de sa vie. Le président de la Fondation, Kéba Bâ a, quant à lui, relevé le caractère républicain de l’homme. « Toujours guidé par l’éthique et la recherche constante de la paix et de la solidarité, le juge Kéba Mbaye reste un modèle pour les générations actuelles et futures », a indiqué M. Bâ.

Aussi a-t-il rappelé que ce colloque témoigne de la justesse de son engagement au service de la société. Présidant la cérémonie d’ouverture, le vice-recteur de l’Ucad, Abdoul Amadou Sow, a déclaré que le juge Kéba Mbaye avait une posture qui transcendait les clivages. Il a participé en 1991 aux négociations qui ont abouti à la rédaction d’un code électoral consensuel, dans un contexte de contestation permanente des conditions d’organisation des élections politiques au Sénégal. Il a été également membre fondateur de l’Association sénégalaise des juristes et rédacteur de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples. (Soleil)

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces