Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » De la générosité et de l’intelligence en...

De la générosité et de l’intelligence en politique: l’exemple du Président Lamine GUEYE (1891-1968) – Par Amadou Tidiane Wone

2017-03-11T12:23:03+00:0033 Partages

L’Histoire de notre pays regorge de modèles dont les itinéraires peuvent servir de viatique aux générations actuelles et futures pour retrouver le sens de l’Ambition et de la Grandeur. Nous en avons grand besoin en ces moments où la politique semble en perte de sens, frise l’inquisition, et permet tous les coups. Même les plus bas….

À cet égard, le Président Lamine GUEYE est l’un de ceux dont l’exemple mérite d’être revisité. Un parcours académique et professionnel exemplaire:  licencié en Mathématiques et Premier Docteur en Droit africain, Magistrat puis Avocat, et Premier Président de l’Assemblée Nationale sénégalaise… Au plan politique, sa vision stratégique et ses compétences  juridiques auront donné naissance à une loi qui porte son nom: La Loi Lamine GUEYE qui est, véritablement, une Loi révolutionnaire (remise dans son contexte) qui faisait passer des « sujets » sans droits, autre que de mourir pour la « Patrie »,  au statut de  » citoyens à part entière. Jugez-en:
 » Loi 46-940 du 7 mai 1946 tendant à proclamer citoyens tous les ressortissants des territoires d’outre-mer.

L’Assemblée nationale constituante a adopté,
Le président du Gouvernement provisoire de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article unique. – A partir du 1er juin 1946, tous les ressortissants des territoires d’outre-mer (Algérie comprise) ont la qualité de citoyen, au même titre que les nationaux français de la métropole et des territoires d’outre-mer. Des lois particulières établiront les conditions dans lesquelles ils exerceront leurs droits de citoyens.
La présente loi, délibérée et adoptée par l’Assemblée nationale constituante, sera exécutée comme loi de l’Etat.

Fait à Paris, le 7 mai 1946
FELIX GOUIN
Par le Président du Gouvernement provisoire de la République:
Le ministre de l’intérieur,
ANDRE LE TROQUER
Le ministre de la France d’outre-mer,
MARIUS MOUTET »

La Constitution de la quatrième République Française de 1946 reprendra, quasi textuellement, la Loi Lamine GUEYE.

 » Préambule :
La France forme avec les peuples d’outre-mer une Union fondée sur l’égalité des droits et des devoirs, sans distinction de race ni de religion (…). Ecartant tout système de colonisation fondé sur l’arbitraire, elle garantit à tous l’accès aux fonctions publiques et l’exercice individuel ou collectif des droits et libertés proclamés ou confirmés ci-dessus.
Article 80 :
Tous les ressortissants des territoires d’outre-mer ont la qualité de citoyen, au même titre que les nationaux français de la métropole ou des territoires d’outre-mer. Des lois particulières établiront les conditions dans lesquelles ils exercent leur droit de citoyens.
Article 81 :
Tous les nationaux français et les ressortissants de l’Union française ont la qualité de citoyen de l’Union française qui leur assure la jouissance des droits et libertés garantis par le préambule de la présente Constitution. »

La portée révolutionnaire de cette Loi est incroyable qui allait donner aux anciens colonisés une égale dignité avec leurs « maîtres »! Imaginez une Assemblée nationale française avec autant d’élus ( sinon plus) d’outre-mer que de la métropole. Marine Le Pen n’aurait jamais existé! Et l’Histoire aurait changé de cours…
Les historiens et les juristes devraient se pencher sur cette séquence de notre Histoire pour mettre en lumière l’intelligence prospective du Président Lamine GUEYE, mais aussi son incomparable générosité. Les conséquences prévisibles  de ces dispositions auront accéléré, à ne pas en douter,  le processus de la décolonisation et la balkanisation de l’Afrique dont nous payons encore le prix. La cinquième République mettra fin à tout projet de valorisation des « Indigènes » quitte à leur accorder une « indépendance »…piégée.
On en oublie aussi que Lamine GUEYE est le véritable fondateur du Parti Socialiste sénégalais… Qu’il a contribué à changer la destinée du Président SENGHOR (qu’il rencontre à l’occasion de sa venue au Sénégal à la faveur d’une bourse du CNRS pour étudier… la poésie serere) en le convainquant de s’engager en politique à ses côtés : Ils surent unir intelligemment leurs tempéraments, leurs profils sociaux et familiaux différents et leurs trajectoires personnelles . En se répartissant les tâches, Senghor en conquérant le cœur des campagnes et Lamine GUEYE faisant chavirer le cœur des citoyens des 4 communes (Saint-Louis, Dakar, Goree et Rufisque) ce binôme allait durer jusqu’à la mort du Président Lamine GUEYE en 1968.
Le Président Léopold Sedar SENGHOR dira de son mentor: « Il rassemble en sa personne tous les dons et toutes les séductions : la naissance et l’intelligence, l’aisance et la générosité, la culture et l’éloquence.»
J’ai observé également, en réexaminant son riche parcours, sa capacité à se détacher de la politique pour faire autre chose le temps que les conditions soient favorables à un retour gagnant. Battu par Blaise Diagne en 1928, il part pour l’île de La Réunion exercer des fonctions de magistrat. À la mort de Blaise Diagne il fut battu à nouveau par Ngalandou DIOUF. Qu’à cela ne tienne il entreprend la construction du Parti Socialiste Sénégalais (PSS). Ce Parti moderne plus attractif pour les générations de leaders politiques sénégalais, dont Léopold Sedar SENGHOR, les conduira à la victoire en 1946 avec le soutien de la SFIO. Rupture avec Senghor en 1948 et retrouvailles en 1958 pour créer l’Union progressiste sénégalaise (UPS) qui deviendra le PS que nous connaissons et qui aura régné sans partage jusqu’à l’alternance de l’an 2000.
Ce rapide survol pour aiguiser l’appétit des historiens et des chercheurs tend surtout à se poser les questions suivantes:

– Pourquoi  le PS ne parle jamais de Lamine GUEYE ni ne le célèbre? Pas autant que SENGHOR en tous cas!
– Pourquoi les historiens n’écrivent pas abondamment sur cet aristocrate de la politique ?

A n’en pas douter, au Panthéon des pères fondateurs du Sénégal moderne, Lamine Coura GUEYE est incontournable. Ses obsèques grandioses, à nulle autre pareille, auront déversé dans les rues de Dakar une foule jusqu’ici inégalée. Il avait conquis une place dans le cœur de ses concitoyens dont il fut le Premier Maire… parlons-en: dans ces fonctions, il accorda des bourses municipales à des dizaines de futurs cadres africains qui seront la colonne vertébrale de l’administration ouest-africaine en gestation. Citons entre autres l’Ancien Président Abdoulaye WADE, les anciens ministre Doudou Thiam, et Valdiodio Ndiaye, le fondateur de la compagnie aérienne Air Afrique Cheikh Boubacar Fall, Maître Boubacar Guèye, Avocat à la Cour, Le Professeur Cheikh Anta Diop, Maître Babacar Sèye et tant d’autres!!!
À l’occasion de ses obsèques,  Serigne Abdoul Aziz SY Dabakh entouré de tous les chefs religieux de l’époque délivrera un sermon inoubliable. En des mots choisis, il touchera le cœur des gens présents en montrant, devant la dépouille du Président Lamine GUEYE, la vanité des positions sociales face à l’inéluctable issue de chaque vie: La mort….ses propos sont impérissables!

Mon Dieu! Que le Parti Socialiste(ou je compte des modèles ) retrouve le sens de son Histoire et ne cede pas au mirage des glorioles éphémères!

Pour Lamine… Pour Khalifa!

Amadou Tidiane. WONE
woneamadoutidiane@gmail.com

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Doka Ndao
    11/03/2017 14:40

    Avant nous avions dans notre classe politique des hommes de valeurs tels que Lamine Gueye, Mamadou Dia, Valdiodio…j’en passe. Ils sont vraiment beaucoup différents de ceux que nous avons aujourd’hui des hommes pourris, menteurs, voleurs de derniers public qui n’ont aucune dignité.

  • Zrampieu
    11/03/2017 15:36

    Mon frère avant nos leaders politiques venaient pour la majorité de familles d’aristocrates ; aujourd’hui nous avons dans l’arène politique que des sénégalais castes.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces