Annonces
Annonces
» » » » Cité de L’émergence: La promesse des 24 mois...

Cité de L’émergence: La promesse des 24 mois pour la livraison sera-t-elle tenue?

Projet d’envergure, la Cité de émergence qu’est un projet immobilier innovant, s’étale sur 2 hectares. Les 700 unités en R+11 s’inscrivent dans le concept architectural innovant de ce projet en phase de réalisation, du Plan Sénégal Émergent (Pse). Elles sont entourées d’espaces verts, offrant une circulation aérée entre résidences et aménagements de proximité. Pour répondre à toutes les attentes des futurs propriétaires, différents types d’appartements de standing ont été pensés F3 (2 chambres salon) F4 (3 chambres + salon) F5 (4 chambres + salon), puis conçus avec des finitions de choix et une attention particulière aux matériaux utilisés. Seulement, beaucoup s’interrogent sur le respect des délais fixés pour la livraison des bâtiments finis.

Les travaux de construction de « la Cité de l’émergence », en érection sur le site de l’ex-gare routière « Pompiers » à Dakar, battent leur plein depuis le lancement du chantier, le 23 septembre 2014, par le chef de l’Etat, Macky Sall. Les travaux qui ont démarré depuis le 15 mai 2015, ont été confiés au Groupe marocain ADDOHA et deux entreprises sénégalaises de construction qui vont construire sur le site de 2,5 ha, 17 tours de 16 immeubles R+11, comprenant des bureaux et 698 logements. Le tout pour un coût de 45 milliards de francs CFA.

Sur les lieux, l’activité est intense. Les ouvriers sont à pied d’œuvre et s’affairent autour des machines.
A en croire le chef du projet, les travaux devaient commencer plus tôt, mais il y a eu un retard dû à « une réadaptation du plan pour agrandir les logements ».
« Les entrepreneurs, les ouvriers sont tous sur place comme on peut le dire, l’équipe est au complet. Ils travaillent tous les jours du lundi au dimanche, juste pour que soit respecté le délai signé avec les propriétaires, c’est-à-dire, 24 mois », tente toujours de convaincre le chef sur place.

La ‘’Cité de l’émergence » a été conçue dans le cadre de l’exécution des « grands projets urbains structurants » et de « nouvelle génération » du gouvernement sénégalais.

Mais, vu l’état d’avancement des travaux sur place, le groupe marocain Addoha du milliardaire Anas Sefrioui pourra-t-il respecter les délais de livraison des 698 logements du projet d’envergure en construction dans le premier semestre de l’année 2018 ?

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL