Annonces
Annonces
» » » » Augustin Senghor: « Le mois de juin, c’est le...

Augustin Senghor: « Le mois de juin, c’est le mois des conflits entre les entraîneurs et les dirigeants »

L’approche du mois de juin est vécue difficilement par les techniciens et acteurs du football africain. Le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), parlant du match Burundi-Sénégal du 4 juin prochain, est  revenu sur les difficultés du football de notre pays en cette période de l’année.

« Chaque année au mois de juin, on a eu des problèmes avec des joueurs qui ont tendance à faire défection. Ils ont tellement saturé de football qu’ils ont envie d’aller en vacances. Et quand ils doivent se taper des km dans des pays assez difficiles en Afrique, la tentation est forte de trouver un prétexte pour ne pas répondre  au sélectionneur. Le mois de juin, c’est le mois des conflits entre les entraîneurs et les dirigeants. Et certains joueurs ont envie de faire le football buissonnier », s’est confié Augustin Senghor, sur la rfm.

Maintenant, soutientient Me Senghor, « avec le sélectionneur national, Aliou Cissé, on prend des joueurs qui ont envie, qui sont prêts à mouiller le maillot ».

Dans le temps, des Lions de la Tanière avaient plutôt pensé aux vacances avec la sélection. Pour eux,  des risques de blessures ne sont pas à écarter, en raison de l’importance du nombre de matchs joués. Ils estiment qu’en ne prenant pas de vacances, on peut se blesser pendant la saison à venir ou avoir une baisse de forme.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL