Annonces
Annonces
» » » » » » AG FSF – Revivez les 18h Chrono du sacre de...

AG FSF – Revivez les 18h Chrono du sacre de Me Augustin Senghor

Jamais dans l’histoire du Sénégal, Assemblée générale n’a tenu les gens en haleine et tiré en longueur, hormis celle du Karaté qui s’est terminée à 6h du matin, avec le sacre de Mouhamed El Moctar Diop.

Celle du 12 août 2017, au King Fahd a cependant été « insupportable » tant par les acteurs que la presse qui a résisté de 8h30 à 3h du matin d’autant que les résultats définitifs sont tombés aux environs de 2h du matin.

Retour sur une chronologie où au finish Me Augustin Senghor rempile pour la 3ème fois.

9H – La presse commence à envahir l’espace et avec plusieurs qui sont venus bien avant. Elle discute en petits groupes avec les suppositions d’une Assemblée générale qui avait beaucoup de zones d’ombre sur le déroulement.

 

10H – Les trois (3) candidats étaient déjà sur les lieux, mais cela discutaillait de gauche à droite, la tension montait d’un cran. D’habitude, l’on démarrait à 9h tapantes, mais ici, rien ne semble comme les autres fois. La foule augmentait au fur et à mesure que le temps passait. Tout le monde était quasiment obligé de se regrouper à l’entrée du hall, la pluie qui s’était abattue hier sur Dakar était torrentielle. Qu’à cela ne tienne ! Le président de Génération Foot, Mady Touré n’en demande pas moins le report de l’Assemblée générale du moment qu’il y a suspicion de fraude, dénoncée par les deux (2) candidats Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte.

11H – Les choses commencent à prendre car les indiscrétions disaient que Mbaye Diouf et Louis Lamotte exigeaient le fichier électoral pour y voir un peu plus clair. Ils avaient accusé Augustin Senghor de tripatouiller les résultats d’autant qu’à l’élection du président du football amateur, ils avaient décelé une cinquantaine de voix de plus sur le nombre d’inscrits et de votants.

Suffisant pour crier au voleur.

11H-12H – Après moult tractations, les joutes pouvaient démarrer, toujours dans la crispation. Mais ce n’était que de la poudre aux yeux. Les esprits s’échauffent, les vociférations, les menaces et autres invectives fusent de partout. La grande louée à l’occasion était devenue comme l’arène où tout semblait permis. S’il n’ y a pas eu de bagarre (ouf), les mots crûs et autres insanités étaient déversés non pas par les trois (3) candidats qui, quoi qu’on dise sont d’une correction exemplaire, mais bien par leurs partisans.

12H-12H30 – « Pause – déjeuner », c’est ce qui a été retenu officiellement, mais cela a duré en longueur. Prévue pour (re) démarrer à 15H, les travaux n’avancent pas. Et comme prévu, les candidats évoquent l’article 34.Ils exigent le fichier électoral et mettent leur menace de la veille à exécution.  En bloquant les travaux.

19H-23H – Les premiers résultats tombent avec Me Augustin Senghor et Mbaye Diouf Dia qui passent au deuxième tour (voir lien). Le deuxième tour s’imposait d’autant qu’il fallait réunir 2/3 des voix pour passer directement le premier tour, soit 275 voix.

23H30-02H – Après 18h de tour d’horloge, Me Augustin Senghor rempile pour la 3ème fois pour quatre (4) ans encore. Lui qui avait comme objectif « Horizon 2021 » aura donc le temps pour finir sa mission dont la priorité à court terme est « la qualification pour le CHAN et la double confrontation du Sénégal et le Burkina Faso » pour le compte de la Coupe du Monde en Russie 2018.

 

Les rideaux sont tombés sur King Fahd, chapeau aux trois (3) candidats qui tant soit peu tiré leur épingle du jeu avec leurs moyens, aux organisateurs. Bien que le système de vote gagnerait à être modifié car 18h d’attente pour élire un président, il n’ y a qu’au Sénégal pour le faire.

 

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL