Annonces
Annonces
» » » » » » » » Affaire Cheikh Tidiane Diaw: Seydi Gassama...

Affaire Cheikh Tidiane Diaw: Seydi Gassama dénonce le mutisme des autorités étatiques

2017-01-28T08:39:22+00:0039 Partages

Amnesty International, Horizon sans frontière et la Ligue sénégalaise des droits de l’homme ont répondu présent à l’appelle, afin d’épauler la famille du sénégalais emprisonné, injustement, en Italie. Cheikh Tidiane Diaw il s’appelle. Il est accusé de meurtre, par strangulation, d’une ressortissante américaine, basé en Italie. Ils ont fait face à la presse, hier, dans les locaux d’Amnesty international. 

Cheikh Tidiane Diaw, c’est le Sénégalais accusé, injustement, par la justice Italienne, d’assassinat, d’une ressortissante américaine, du nom d’Ashley Olsen, 35 ans. La Ligue sénégalaise des droits de l’homme réclame justice pour Cheikh Tidiane Diaw. A l’entame de son discours, Seydi Gassama de dénoncer le comportement d’une certaine presse sénégalaise: « Nous avons suivi l’affaire Cheikh T Diaw à travers les médias occidentaux, qui sont souvent repris par ceux sénégalais« .

Le directeur exécutif d’Amnesty/Sénégal de poursuivre: « Lorsque les médias occidentaux parlent de ce cas, il y a forcément beaucoup de préjugés autour. Et malheureusement les médias sénégalais reprennent ces articles. Et même parfois, ils reprennent ces articles de façon intégrale en les commentant. En en les commentant, on y met parfois beaucoup d’ironies. Les affaires comme ça ne sont pas des faits divers. C’est une affaire très sérieuse. On a tendance à trouver des articles qui enfoncent son compatriote. Et on a tendance à légitimer ce qui est arrivé aux yeux de l’opinion sénégalaise« .

Il conseil une analyse avec beaucoup de distances, pour ce genre de cas. Revenant sur le mutisme du ministère des Affaires Etrangères, il considère qu’ils sont tenus d’apporter l’assistance juridique qu’il faut, pour assister les citoyens sénégalais en situation difficile, à l’étranger. »Une des missions du consulat c’est d’apporter une assistance, pas seulement consulaire, mais juridique aux sénégalais qui, à l’extérieur, sont confrontés à des procès comme celui auquel Cheikh Tidiane Diaw a été soumis. L’Etat a l’obligation d’apporter une assistance juridique à la personne. L’Etat doit payer un avocat pour cette famille », rappelle-t-il.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Momo
    28/01/2017 09:36

    Bravo sidi nous somme ici en itali le ga na rien fait c just ile étranger negro africain État sengl doit payé des avocat pour lui merci

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces