Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » Abdoul Mbaye: il y a deux poids, deux mesures...

Abdoul Mbaye: il y a deux poids, deux mesures dans l’affaire Kalifa Sall

2017-03-29T17:25:19+00:0066 Partages

L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) s’insurge contre l’arrestation du maire de Dakar.

Dans le communiqué qui a sanctionné la réunion de son  Conseil National, le parti, présidé par Abdoul Mbaye   , «dénonce avec la plus grande énergie l’incarcération arbitraire du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall». Et trouve qu’il y a la pratique de « deux poids, deux mesures », qu’il ne « saurait accepter ».

Abdoul Mbaye et ses compagnons trouvent que l’interpellation du responsable socialiste «vise à atteindre sa moralité et à l’exclure des prochaines échéances législatives».

Ils n’ont pas dénoncé cette arrestation sans s’en prendre à la Justice et au régime de Macky Sall. «Il (le Conseil National de l’ACT, ndlr) regrette le non-respect du secret de l’instruction par le Procureur de la République, et le lynchage médiatique dont le Maire Khalifa Sall a été l’objet de la part des proches du Président de la République qui l’ont présenté comme déjà coupable aux mépris des principes fondamentaux à observer dans toute République se présentant comme un état de droit », note le communiqué.

Il poursuit : «le Conseil National ne saurait accepter la pratique de « deux poids, deux mesures », observée dans d’autres dossiers actuellement pendants en justice ou intentionnellement bloqués comme l’a déclaré le Président de la République dans son interview parue sur le site jeuneafrique.com du 4 août 2014 : « Sur cette base des enquêtes ont été menées et des accusations faites, conformément aux procédures de la CREI. Il y a eu des recours qui ont été tranchés par le Conseil constitutionnel… Vous seriez surpris par le nombre de dossier auxquels je n’ai pas donné suite ».

S’agissant du dossier qui a envoyé Khalifa Sall en prison, les responsables de l’ACT s’étonnent «que les deux comptables de la Mairie de Dakar impliqués dans ce dossier et accessoirement militants de l’Apr, aient pu bénéficier d’un simple contrôle judiciaire et soient épargnés dans le cadre des mesures de mandat de dépôt en raison de leur appartenance politique ». Et exigent que «le Maire de Dakar soit en mesure d’exercer ses droits sans entrave dans le cadre de sa défense, pour l’honneur de la justice du Sénégal ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces