Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Musique sénégalaise: Quand le bruit occupe le podium!

Aliou FAMA Aliou FAMA

2014-04-13T12:44:27+00:00 Partages

Musique sénégalaise: Quand le bruit occupe le podium!
Annonces

Elle a quelque chose de drôle, la scène musicale au Sénégal, en ce sens que ce sont des guignols, pour la plupart du temps, qui trustent les premières places au détriment de valeurs sûres.

Vous aurez beau faire une musique comme sur du papier…à musique avec de belles notes, vous risquerez de passer à côté de votre sujet. Et dans le pire des cas, mourir pauvres sans jamais vivre de votre art. Au Sénégal, aux bonnes notes musicales, on préfère du « Xumbeul » pour ne pas dire du bruit.

Il faut avoir le courage de reconnaître que beaucoup d’artistes du showbiz, adulés comme des stars, font tout sauf de la musique dans les règles de cet art. Et ce sont les médias et particulièrement nos télévisions locales qui font la promotion de ces médiocres. Il en est ainsi de tous ces musicien estampillés « Tassoukat » et qui n’ont que le don de nous faire rigoler par leurs propos décousus et sans aucune valeur lexicale.

Il ne se passe pas un seul jour sans que ces troubadours ne viennent nous importuner jusque dans nos salons, invités qu’ils sont par des animateurs pour qui il faut justement faire du bruit pour se faire une place au soleil. Le dernier numéro de ce spécimen sorti des plateaux de nos médias se nomme Ouzin Keika Beurung Beurigo, ( Ouzin Keita faire rouler le fût).

Ca ne s’invente pas ! La musique que distille ce jeune homme est pire que le bruit que fait ce récipient sur le macadam. L’on se demande s’il chante ou s’il coasse. Une célébrité vite acquise et qui le propulse au saint des saints de la salle du Zénith. En effet, il partagera la scène avec Wally Seck. Il se raconte qu’il est même très attendu par nos compatriotes qui vivent à Paname avec des nanas très excitées de découvrir le nouveau guignol de la scène. Y a de quoi désespérer de faire de la bonne musique au Sénégal si ce sont justement de faux interprètes qui occupent le podium.

Un phénomène qui ne date pas, malheureusement, d’aujourd’hui. La scène musicale a toujours été parasitée par des faiseurs de bruits propulsés par des animateurs aussi ignares. Ils seraient plus ouverts musicalement, qu’ils nous feraient découvrir de jeunes talents à la musique épurée et qui charme l’oreille par de bonnes notes. Mais hélas, c’est tout le contraire qu’ils nous offrent. La médiocrité à la place de l’excellence. La faute à qui ? A ces animateurs incultes et dépourvus de professionnalisme qui, malheureusement, se confortent dans la nullité et la facilité.
(© Gawlo.net)

Annonces

3 commentaires

  • kupukala dit :

    Aliou FAMA t’es QUI pour juger les gens toi?? Si les médias propulsent ces artistes au devant de la scène, c’est qu’ils y trouvent leur compte! Si ce que font Ouzin Keita et les taasoukats n’est pas de ton goût, bah t’es pas obligé d’écouter mec! Laisse aux gens la LIBERTÉ de vivre avec leurs envies et leurs goûts

  • youssou fall dit :

    arrêté de jugé c est un artiste comme tout les autres humour c des artiste qui le font

  • MF dit :

    c’est article est tellement vrai. c’est l’hypocrisie légendaire des gens. la plus grande partie des gens pensent la même chose mais se taisent. il en arrivera un moment ou la musique sénégalaise n’existera plus à cause des « OUZIN KEITA » bis et rebis. il n’ya qu’à voir les commentaires pour comprendre l’état d’esprit des « sounougaliens » sur le sujet. c’est un « CONSTAT » pas un « JUGEMENT » mais comme le dit le dict… « qui se sent…..se mouche ». Hé oui la vérité …..oui vérité…

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL